26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 20:04

 

 

 

 

 

Le message du Corbeau

 

 

 

 

 

 

 

grand corbeau 2-2

 

 

 

 

 

 

Un après-midi, je me suis promené au bois de Vincennes pour me ressourcer. J'y vais très rarement et je connais très mal l'endroit. Une fois je m'y suis promené avec ma fille Alice en hiver. Nous avons vu de l'extérieur les temples bouddhiques, puis nous avons exploré les deux iles du lac.

 

Cette fois-ci, j'ai longé à nouveau la berge où se trouve le lieu d'amarrage des nombreuses barques qui sillonnent le lac, en direction de la pagode. Je me suis allongé sur l'herbe en arrivant sur la première ile, dans une clairière pas très loin de l'entrée du chalet du lac. J'avais vu un corbeau qui se promenait en solitaire comme moi, et comme Corbeau est mon animal totémique je me suis dit que ce serait un bon endroit pour méditer.

 

J'étais perdu dans mes pensées, je me suis laissé glisser dans ma pratique du vide total, puis je me suis connecté de retour dans le bien-être de ce contact avec Mère Terre.

J'observai le mouvement des nuages et je me plaisais à cette idée d'être dans une ile, entouré d'eau, un peu en retrait de mon univers quotidien. C'est comme si j'étais une ile.

 

Après ce moment de détente et d'union avec la nature, je me redressai pour me lever, mais je restai un moment assis pour admirer le paysage. Je voyais à nouveau un corbeau, et je me souvenais que j'avais vu des corbeaux également de l'autre côté sur la berge. Il y avait peut-être une ligne tellurique qui passait par là et qui traversait l'ile.

En regardant le ciel, je voyais l'esquisse d'une ligne formé par les nuages et qui indiquait la même direction.

Il était tard pour faire le tour du lac pour vérifier s'il y avait également des corbeaux sur la prolongation de la ligne sur l'autre berge.

 

 

 

 

 

 

Je revenais donc sur mes pas, près des temples bouddhiques et des locations de barques. Les  corbeaux étaient présents en nombre et je remarquais un peu en retrait un grand platane qui s'élevait en formant quatre troncs, puis à un mètre de distance, un autre platane identique en trois troncs.

Cela me faisait penser à une indication, peut-être que la ligne d'or passait par là.

 

Juste à côté de ces massifs d'arbres, une grande sculpture attirait mon attention. Je lisais sur son socle ces mots gravés : « Ce groupe représente les pèlerins zen sans cesse cherchant la vérité à travers le spectacle de la nature qu'ils parcourent tels les nuages du ciel, telle l'eau des rivières ». C'est une œuvre du japonais Torao Yazaki.

 

 

 


 

 

384867480_93b3384ee7.jpg

 

 

 

 

 


C'était une forme de réponse.  Je me dépêchais de rentrer car j'avais rendez-vous avec Anne, une cliente. En commençant le soin, Anne me demanda si je voyais son guide. Je lui dis que je ne le voyais jamais mais que c'était lui qui m'envoyait les images.

A ma grande surprise, un grand corbeau noir apparut. Son image ne me quittait pas malgré notre discussion. Je demandais à Anne si elle était née en octobre. Elle acquiesça. C'était son animal totémique qui souhaitait entrer en relation avec elle.

Ce corbeau nous accompagna pendant toute la durée du soin. Entre chaque étape importante de sa vie, il apparaissait pour bien montrer sa présence.

Étant né moi-même en octobre, j'étais touché par les synchronicités de la journée.

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelques jours plus tard, je demandais une vision au sujet des énergies de ce mois là. C’était en novembre 2008.

L'on me montra un endroit à l'arrière du crâne, entre le cerveau et le cervelet vers le confluent des sinus.

C'est là que se trouve le siège de l'animalité.

 

De cet endroit nous pouvons nous relier au monde animal, et nous pouvons commencer à ressentir circuler en nous cette présence animale.

 

Je me suis senti félin au plus profond, mon corps souple, toutes mes cellules en alerte dans l'instant présent comme pour ressentir tout ce qui est. C'est la porte ouverte à de nouvelles perceptions.

 

C'est aussi ce qu'on appelle l'instinct, cette connaissance naturelle qui nous vient de cette intense perception, comme si l'univers nous indiquait le chemin.

 

 

 

 

 

 

grand corbeau 04

 

 

 

 

 

 

Deux semaines plus tard, je retournais me promener au même endroit à Vincennes. Cette fois-ci, je ne voyais pas un seul corbeau du côté des temples bouddhiques. Ce n'est qu'en arrivant dans la clairière de l'ile de Reuilly où j'avais médité que je vis un corbeau se promenant sur l'herbe comme la dernière fois.

Après m'être allongé un moment sur l'herbe, je partais explorer la berge que je n'avais pas eu le temps d'explorer la dernière fois, en prolongation de la ligne d'or. C'est drôle, pour ce rendre au lac, le métro le plus proche est celui de la Porte dorée!

Arrivé sur la berge opposée, un corbeau se posa sur la cime d'un arbre qui était bien orienté sur la ligne.

 

Le soir même, je recevais ce message : « j'attire votre attention ce mois sur la nouvelle programmation qui va s'effectuer au niveau des glandes endocrines et dans certaines parties du cerveau pour vous apporter beaucoup plus de réceptivité.

Votre partie animale doit s'éveiller davantage afin que vous atteigniez beaucoup de qualité d'écoute et de présence.

Vous entrerez aussi davantage en connexion avec vos animaux totémiques. Ils vous infuseront ainsi leurs qualités et leurs expériences ».

 

 

 

 

 

 

Je me connectais à Corbeau le lendemain. Il me demanda de me relier plusieurs jours de suite à lui, afin de bien intégrer son énergie, puis chaque mois d'intégrer l'énergie des douze autres animaux totémiques qui correspondent aux douze mois de l'année.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le mois du Serpent... ici

  Le mois du Hibou...

  Le mois d'Oie...

  Loutre...

  Loup...

  Faucon...

   Castor...

Cerf...

 

 

Quel est votre animal totem? 




Partager cet article

Published by soinguerison
commenter cet article

commentaires

Flore 26/01/2012 10:39


En ce qui me concerne, c'est le Buffle !

soinguerison 26/01/2012 14:43



Ah bon... J'aurais plutôt songé au Corbeau... hihi !